Derniers sujets
» A VENDRE : TRIUMPH SPEED TRIPLE
Ven 21 Oct - 9:21 par carolyne

» Bonjour, bonsoir !
Ven 21 Oct - 9:19 par carolyne

» LE POINT SUR LA METEO
Lun 21 Déc - 7:39 par carolyne

» Qu'est-ce qui vous met de bonne humeur ?
Dim 20 Déc - 6:45 par carolyne

» Tontion' les gosses !!! voilà BUSEMAN ...
Lun 7 Déc - 13:09 par ncjack

» Sortie au circuit du Luc ...
Lun 7 Déc - 13:08 par ncjack

» Résultats courses motos 2015 ...
Mar 6 Oct - 10:14 par BUSEMAN

» J'ai la grinche ........
Mer 30 Sep - 8:39 par carolyne

» Sortie le 04 octobre
Mer 30 Sep - 8:34 par carolyne

» Honte à nos fumiers de dirigeants ...
Mar 22 Sep - 14:39 par BUSEMAN

» Vidéos motos, catégories chutes, accidents ...
Mar 22 Sep - 10:39 par BUSEMAN

» BOL D'OR 2015 ...
Mar 22 Sep - 10:32 par BUSEMAN

» Main d'oeuvre pas chère en Chine, tu m'étonnes !!!
Lun 21 Sep - 14:44 par TOF

» Vidéos crashes voitures, camions, etc ....
Jeu 17 Sep - 9:49 par BUSEMAN

» Best of Dakar 2015 ...
Jeu 17 Sep - 9:41 par BUSEMAN

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Février 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728     

Calendrier Calendrier


Les circuits zoreilles ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les circuits zoreilles ...

Message  BUSEMAN le Mer 21 Mar - 16:48

Le circuit du Mans par Guillaume Dietrich

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le double champion de France Superbike vous révèle tous les secrets du circuit sarthois.

STATISTIQUES PISTE :
- longueur : 4180 m
- largeur : entre 9 et 11 m
- virages à gauche : 4
- virages à droite : 8
- longueur principale ligne droite : 900 m

CHRONOS DE REFERENCE :
- Record du circuit : 1’32’’647 (Dani Pedrosa – Pole position MotoGP 2008)
- Record France SBK 2008 : 1.39.650 (Guillaume Dietrich)
- Record France SSP 2008 : 1.42.734 (Matthieu Lagrive)
- Record France 125 2008 : 1.47.260 (Jonas Folger)

COORDONNEES CIRCUIT :
- Adresse : Automobile Club de l’Ouest
Circuit des « 24 Heures » - 72019 LE MANS Cedex 2
- Tél/Fax : 02.43.40.24.30 / 02.43.40.24.35
- E-mail : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
- Site web : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

LES CARACTERISTIQUES DU CIRCUIT SELON GUILLAUME DIETRICH :
« Le Mans est un circuit que j’aime bien. En plus il y a du grip que ce soit sur le sec ou le mouillé depuis qu’ils ont refait le revêtement. On se prend donc moins la tête pour les réglages, d’autant que son tracé n’a pas de grosses particularités techniques. Mais ça reste un circuit plutôt intéressant par rapport à d’autres circuits du championnat de France. Je pense par exemple à la courbe Dunlop, qui a su conserver une vitesse de passage en courbe importante. Il y a aussi les « Esses » qui permettent une belle accélération et où l’on arrive à se faire plaisir. Après, il y a d’autres endroits que j’aime moins, comme le double droit du Garage Vert, qui n’est pas très intéressant. Ce n’est pas un circuit très technique par rapport à d’autres – c’est-à-dire que ce n’est pas un circuit très difficile pour aller vite – et il permet d’avoir plusieurs trajectoires. Ce qui est très bien pour l’Endurance par exemple, où c’est plus facile pour doubler que sur un circuit comme Magny-Cours qui est mono-trajectoire. Grâce à son grip, on se fait aussi plaisir sous la pluie, car on peut quand même aller très vite. Et puis c’est un circuit qui reste mythique, donc ça fait toujours plaisir d’aller rouler là-bas, même si son tracé a évolué. »

LE TOUR DU CIRCUIT PAR GUILLAUME :

Courbe Dunlop : Bien rester à gauche, attendre pour plonger au point de corde, freinage après la sortie des stands.

Chicane Dunlop : on garde la corde à gauche pour pouvoir remettre gaz le plus tôt et le plus droit possible à la sortie.

Chapelle : on prend un premier point de corde au freinage, on s'élargie pour reprendre le point de corde, la sortie s'ouvre donc et on peut bien ouvrir les gaz.

Musée : freinage au raccord de bitume, la sortie est large aussi donc en profiter !

Garage vert : Freinage au feu de signalisation de gauche. Bien élargir entre les deux points de corde, bien relever la moto pour passer la puissance.

Chemins aux bœufs : Freinage à 150 mètres. On rentre en 2e et on passe la 3e au changement d'angle.

Les "Esses " bleus : Freinage au trait blanc par terre, à la sortie du droit il faut être le plus possible à droite. Le virage est en appui donc on en profite en mettant de l'angle. A la sortie du gauche, grosse accélération avec un gros appui sur les repose-pieds.

Le raccordement : Entre les 2 points de corde, on élargie sur le vibreur extérieur. Attention à la sortie !

Note : Attention ! Guillaume Dietrich est un pilote professionnel et expérimenté. Il nous donne ici sa description d’un tour rapide, sur une machine de Superbike. Ne suivez pas ses indications à la lettre (surtout les repères de freinage !) si vous n’avez pas l’expérience. Allez-y progressivement pour repousser vos limites, en choisissant vos propres repères.


Source : Diane De Salve


Dernière édition par BUSEMAN le Mer 21 Mar - 16:59, édité 1 fois

BUSEMAN
.
.

Messages : 21465
Date d'inscription : 07/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les circuits zoreilles ...

Message  BUSEMAN le Mer 21 Mar - 16:58

Le circuit de Lédenon par Julien Da Costa

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le quadruple champion du monde d'Endurance vous révèle tous les secrets du circuit gardois.

STATISTIQUES PISTE :
- longueur : 3156 m
- largeur : 13 m
- nbre virages à gauche : 9
- nbre virages à droite : 6

CHRONOS DE REFERENCE 2006 :
- Record France SBK 2008 : 1’23’’270 (Erwan Nigon - Course)
- Record France SSP 2008 : 1’24’’687 (Olivier Four - Course)
- Record France 125 2008 : 1’28’’677 (Clément Dunikowski - Course)

COORDONNEES CIRCUIT :
- Adresse : Circuit de Lédenon - 30210 Lédenon
- Tél/Fax : 04 66 37 11 37 / 04 66 37 15 92
- E-mail : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
- Site web : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
- Accès : Le circuit se situe à 15 km de Nîmes. De Nîmes, prendre la RN 86 en direction de Remoulins. Le village de Lédenon se situe sur votre droite. Le circuit est indiqué.

LES CARACTERISTIQUES DU CIRCUIT PAR JULIEN DA COSTA

Le circuit de Lédenon est peut-être le circuit le plus technique en France, avec toutes les particularités qu'un circuit peut réunir : montées, descentes, virages aveugles, rapides, lents, fermés, ouverts.
Grosso modo, on peut dire que si on est vite sur ce circuit, on peut l'être partout en France !
C’est un circuit où la précision est très importante car il y a beaucoup de changements de direction rapides, donc pour se placer il faut être très rapide !


UN TOUR DU CIRCUIT AVEC JULIEN

Entrée triple gauche : Freinage en aveugle. Le bon moment pour freiner c'est quand on arrive sur la bosse, juste sous la passerelle. C'est très impressionnant, car on ne voit pas le virage arriver. On met la 4e et on jette la moto dans le "triple" aux alentour de 170 Km/h. Puis on rétrograde une vitesse sur l’angle. Pas facile.

Sortie triple : Il faut tout de suite se replacer pour la cassure à droite.

Virage du Pont : Freinage très tard et très fort. C’est un virage très relevé et on peut y mettre beaucoup d’angle.

Carrierrasse ou « Gauche qui tue » : Virage basique et assez simple, mais dangereux car en dévers.

Descente du Camion : Encore un endroit impressionnant car très rapide et en aveugle. De plus, il faut tout de suite se remettre à gauche pour prendre le prochain virage à droite, et avec l’effet de la bosse, il est dangereux d’accélérer trop fort car la moto se cabre facilement.

Virage du Camion : Petit freinage et jetée de moto dans le « camion »

Virage du Cavalet : On freine tard et on se place bien à l’extérieur pour ce droite en montée. Il faut rentrer très tard dans le virage pour pouvoir bien réaccélérer dans la montée.

La servie : Revenir tout de suite à droite de la piste pour plonger encore une fois en aveugle dans le gauche rapide, rester milieu de piste et tracer une ligne droite pour freiner très tard dans le « fer a cheval ».

Fer à cheval : Rester tout le long au point de corde, puis balancer la moto dans le droite. Il faut encore changer de côté de piste pour pouvoir accélérer jusqu’au dernier moment avant la cuvette.

La cuvette : Monter sur le vibreur de droite et plonger au dernier moment. Bien relever la moto car ça glisse beaucoup.

Attention ! Julien Da Costa est un pilote professionnel et expérimenté. Il nous donne ici sa description d’un tour très rapide, sur une machine de Superbike. Ne suivez pas ses indications à la lettre (surtout les repères de freinage) si vous n’avez pas l’expérience. Allez-y progressivement pour repousser vos limites, en choisissant vos propres repères.

Source : Diane De Salve


Dernière édition par BUSEMAN le Mer 21 Mar - 17:36, édité 1 fois

BUSEMAN
.
.

Messages : 21465
Date d'inscription : 07/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les circuits zoreilles ...

Message  BUSEMAN le Mer 21 Mar - 17:07

Le circuit du Vigeant par Stéphane Duterne

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Stéphane Duterne vous révèle tous les secrets du circuit du Val-de-Vienne.

STATISTIQUES PISTE
- Longueur : 3757 m
- Largeur : environ 11 m
- Virages à gauche : 5
- Virages à droite : 9

CHRONOS DE REFERENCE 2006
- Open 1000 : 1’41’’213 (Stéphane Duterne, Suzuki 1000 GSXR)
- Open 600 : 1’43’’060 (Thomas Metro, Suzuki 600 GSXR)
- Open 125 : 1’47’’504 (Clément Dunikowski, Honda RS 125)

COORDONNEES CIRCUIT
Adresse : Circuit du Val de Vienne – 86150 Le Vigeant
Tél/Fax : 05 49 48 86 38 / 05 49 48 29 34
E-mail : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Site internet : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Accès :
De Poitiers (Autoroute A10, sortie Poitiers Nord et direction Limoges), prendre la N147, puis la D8 direction L’Isle-Jourdain. Le circuit est peu après le village (entre l’Isle-Jourdain et Confolens).
De Limoges, prendre la N141, puis la D948 direction Confolens. Après le village prendre la D8 direction l’Isle-Jourdain.

Les caractéristiques du circuit selon Stéphane Duterne :
« Le Vigeant est un circuit très technique où l’on est quasiment tout le temps en 2e ou en 3e. Beaucoup pensent que c’est un circuit de freinages, mais c’est surtout un circuit d’accélérations. Il y a beaucoup d’endroits, si on se place bien, où l’on peut doubler à l’accélération alors que les adversaires s’attendent à être doublés aux freins et ferment la porte. C’est d’ailleurs pour ça qu’il y a beaucoup de chutes en entrée de virage, où ils perdent l’avant. Il vaut mieux faire des entrées plus prudentes, bien faire tourner la moto pour privilégier la sortie et donc l’accélération. En fait, c’est un circuit où il ne faut pas trop attaquer, et essayer d’être moins incisif sur les entrées de virage. Comme beaucoup de circuits d’ailleurs, mais ici particulièrement. Le revêtement est assez bosselé, surtout à la sortie de certains virages, mais le grip est correct. »

Un tour avec Stéphane :

1/ On arrive en bout de ligne droite en 5e, pour rentrer en 2e. Penser à lâcher les freins. A la sortie, on passe la 3e. Il convient, sur ce circuit, de sacrifier un peu sa vitesse de passage en virage, afin de mieux faire tourner la moto.

2/ Le « S » : on passe de la 6e en bout de ligne droite en 3e. Il faut s’appliquer sur l’entrée du S pour bien se placer pour la sortie du droit. Attention à la bosse, juste à l’accélération de la sortie !

3/ Sur le bout droit précédent le virage du « trop tard », on se place bien sur la droite. On est en 5e pour passer en 2e dans le « trop tard ». Encore une fois, penser à bien lâcher les freins pour tourner.

4/ Dernier petit bout droit : être très vif sur les changements d’angle.

5/ On repasse devant la ligne droite, en se plaçant bien sur la gauche… mais en évitant de se prendre les panneaux des autres concurrents !


Note : Attention ! Stéphane Duterne est un pilote professionnel et expérimenté. Il nous donne ici sa description d’un tour rapide, sur une machine de Superbike. Ne suivez pas ses indications à la lettre (surtout les repères de freinage !) si vous n’avez pas l’expérience. Allez-y progressivement pour repousser vos limites, en choisissant vos propres repères.

Source : Diane De Salve

BUSEMAN
.
.

Messages : 21465
Date d'inscription : 07/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les circuits zoreilles ...

Message  BUSEMAN le Mer 21 Mar - 17:13

Le circuit de Magny-Cours par Matthieu Lagrive

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le quadruple champion du monde d'Endurance vous livre tous les secrets du circuit nivernais.

STATISTIQUES PISTE :
- longueur : 4 411 m
- largeur : 11 à 18m
- nbre virages à gauche : 9
- nbre virages à droite : 9

CHRONOS DE REFERENCE (2008) :
- Record France SBK : 1’41’’509 (Erwan Nigon, pole)
- Record France SSP : 1’44’’624 (Julien Enjolras, course)
- Record France 125 : 1’50’’749 (Clément Dunikowski, pole)

COORDONNEES CIRCUIT :
- Adresse : Circuit de Nevers Magny Cours - BP12 - 58470 MAGNY-COURS
- Tél/Fax : 03.86.21.80.00 / 03.86.21.81.16
- E-mail : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
- Site web : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

LES CARACTERISTIQUES DU CIRCUIT PAR MATTHIEU LAGRIVE :

« Magny-Cours est un circuit assez plaisant pour rouler, d’autant qu’il y a un nouveau revêtement. On a surtout plus de grip quand les conditions sont délicates (pluie, etc.). Il y a aussi beaucoup de repères aux abords et sur la piste. C’est un circuit assez délicat au niveau des réglages car il y a des parties très rapides et d’autres lentes, des chicanes rapides et des gros freinages. Il faut donc avoir une moto très homogène. Mais avec une 1000cc et pour un pilote comme moi qui aime bien faire glisser la moto, c’est un circuit plutôt sympa, qui se prête à ce style de pilotage. C’est assez facile de s’y amuser. Il y a trois gros freinages : Adélaïde, le Château d’eau et le Lycée, où il faut bien se placer pour bien ressortir. Le reste, c’est des virages assez coulés, sans grosse particularité. »

UN TOUR AVEC MATTHIEU

Estoril : C’est un virage très important car il commande une longue ligne droite. Il faut garder une bonne vitesse de passage et bien se placer pour pouvoir ressortir du virage le mieux possible. On peut gagner facilement du temps ici quand on sort bien.

Adélaïde : Gros freinage ! Avec les 1000cc, on arrive à 280 km/h. Mon repère de freinage est juste après la passerelle, sans faire un freinage de trappeur, mais en toute sécurité pendant une course de 24 heures. Ça permet de ne pas trop taper dans les freins. De toute façon, de Adélaïde au Château d’eau, c’est une partie où il faut être assez fin en pilotage, ne pas chercher à freiner trop fort ou trop tard

180° : C’est un virage où il y a plusieurs trajectoires. Certains freinent tard pour venir tout de suite au point de corde. Moi je préfère sacrifier l’entrée, en prenant le point de corde loin, afin de bien me placer pour l’accélération qui suit et surtout le virage à droite suivant qui se passe à fond. Il faut passer la 3e avant le droit de façon à ce que la moto prenne plus facilement ses tours. Là, en ressortant bien, tu peux faire une grosse différence, même par rapport à des mecs qui roulent bien. On peut facilement reprendre une demie seconde.

Château d’eau : A la sortie, je cherche à bien revenir sur la droite. Ça me permet d’arriver sur le freinage suivant avec la moto droite et ne pas prendre de risque sur la prise des freins, et de gagner encore du temps. De toute façon, si on ressort plus vite de ce virage, on se retrouve bloqué sur la partie gauche de la piste et au final, tu n’arrives pas plus vite.

Lycée et chicane de l’arrivée : C’est assez facile de faire les freins avant l’arrivée, dans la descente, même si c’est délicat car on a tendance à prendre les freins sur l’angle. Il ne faut pas être trop agressif au début du freinage, mais être progressif et attendre que la moto soit droite pour écraser les freins. Ce qui est important, c’est de ne pas garder les freins trop longtemps et de garder de l’élan dans le premier droite de la chicane. Il faut de la vitesse pour ressortir de la chicane et surtout bien rester dans les tours. C’est ce qui va commander la sortie pour la ligne droite d’arrivée.

Note : Attention ! Matthieu Lagrive est un pilote professionnel et expérimenté. Il nous donne ici sa description d’un tour rapide, sur une machine de Supersport. Ne suivez pas ses indications à la lettre (surtout les repères de freinage !) si vous n’avez pas l’expérience. Allez-y progressivement pour repousser vos limites, en choisissant vos propres repères.

Source : Diane De Salve

BUSEMAN
.
.

Messages : 21465
Date d'inscription : 07/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les circuits zoreilles ...

Message  BUSEMAN le Mer 21 Mar - 17:19

Le circuit de Nogaro par David Muscat

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le champion aux neuf titres nationaux vous révèle tous les secrets du circuit gersois.

STATISTIQUES PISTE :
- Longueur : 3 636 m
- Largeur : env. 12 m
- Virages à gauche : 5
- Virages à droite : 9

CHRONOS DE REFERENCE 2008 :
- France SBK : 1’29’’725 (Erwan Nigon, pole position)
- France SS¨ : 1’32’’271 (Julien Enjolras, course)
- France 125 : 1’34’’935 (Valentin Debise, pole position)

COORDONNEES CIRCUIT :
- Adresse : Circuit Paul Armagnac - Boîte Postale 24 - 32110 Nogaro (France)
- Tél/Fax : 05 62 09 02 08/ 05 62 69 05 44
- E-mail : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
- Site web : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
- Accès : Cf. plan d’accès sur le site web

LES CARACTERISTIQUES DU CIRCUIT PAR DAVID MUSCAT
« Nogaro est un circuit où il ne faut pas hésiter à rentrer très tard dans les virages. Sacrifier les entrées permet de se placer au mieux pour la sortie, et ainsi privilégier les accélérations qui commandent les parties les plus rapides. Du coup, on freine très tard, on casse les virages, et on accélère le plus tôt possible. La configuration du tracé, et le fait que l’on garde les freins sur l’angle, font qu’il est très difficile de doubler à Nogaro. Le gros freinage au bout de la ligne droite de l’aérodrome (la plus longue du circuit) est sans aucun doute le seul endroit où il est possible de faire les freins proprement, à condition d’avoir une machine assez performante pour prendre l’aspiration de celle qui vous précède. Certaines parties, comme la courbe Roger Dubos (dernier double gauche du circuit) offrent très peu de dégagement. Il vaut donc mieux savoir garder une certaine réserve… »

UN TOUR AVEC DAVID

Virage de la Ferme : Servez-vous des bosses, qui semblent être sur la trajectoire idéale, comme repère visuel à l'entrée de ce virage. Pour prendre la bonne trajectoire, il faut en fait les contourner par l'extérieur. Vous rentrez ainsi très tard, et vous êtes bien placé pour négocier le droite qui suit.

L'Escargot : Il faut faire attention avec la poignée de gaz à l'accélération. La piste est en dévers et le risue de high side est élevé. Le virage à droite après l'escargot passe à fond.

Freinage de l'Ecole : C'est le seul endroit où il est possible de doubler proprement, en s'aidant du phénomène d'aspiration pour déboîter. Une compression a été formée par le passage des monoplaces. Juste après être passé dessus, j'attrape le levier de frein.

Droite rapide : La courbe à droite après l'épingle de l'école est déterminante pour le chrono. Si vous parvenez à passer sans couper, ça cause ! En revanche, la moto a tendance à beaucoup patiner et il faut maîtriser...

Courbe Henri Oreiller : Le bitume a été refait dans ce virage, dernier gauche du circuit. Il y a des bosses en plein sur la trajectoire. Gaffe, donc ! Ma trajectoire est un peu étrange ici : je freine le plus tard possible pour accélérer au plus tôt.

Note : Attention ! David Muscat est un pilote professionnel et expérimenté. Il nous donne ici sa description d’un tour rapide, sur une machine de Superbike. Ne suivez pas ses indications à la lettre (surtout les repères de freinage !) si vous n’avez pas l’expérience. Allez-y progressivement pour repousser vos limites, en choisissant vos propres repères.

Source : Diane De Salve

BUSEMAN
.
.

Messages : 21465
Date d'inscription : 07/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les circuits zoreilles ...

Message  BUSEMAN le Mer 21 Mar - 17:24

Le circuit d'Albi par David Perret

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le vice-champion de France Supersport 2007, multiple vainqueur à Albi, vous livre les secrets du circuit tarnais.

STATISTIQUES PISTE :
- longueur : 3 573 m
- largeur : 10-12 m
- nbre virages à gauche : 4
- nbre virages à droite : 7
- longueur principale ligne droite : 800 m

CHRONOS DE REFERENCE (2008) :
- France SBK : 1’17’’723 (Sylvain Barrier, course)
- France SSP : 1’20’’029 (Julien Enjolras, course)
- France 125 : 1’24’’180 (Steven Le Coquen, pole position)

COORDONNEES CIRCUIT :
- Adresse : Circuit d’Albi – 81990 Le Sequestre
- Tél/Fax : 05 63 43 23 00 / 05 63 43 23 01
- E-mail : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
- Site web : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
- Comment y accéder : Le Circuit se trouve à l'entrée d'Albi, en venant de Toulouse, à 200 mètres du rond-point du Séquestre. La sortie vers le circuit est bien indiquée.

LES CARACTERISTIQUES DU CIRCUIT PAR DAVID PERRET :

« J'aime bien ce circuit car il y a des gros freinages et des enchaînements rapides avec les trois chicanes. Bien que ce ne soit pas un circuit aussi technique que celui de Lédenon, par exemple, il est assez rapide car il n’y a pas d’endroits où on est vraiment arrêté. C’est un circuit de moteur, car il y a beaucoup de lignes droites et d’accélérations. De plus, les trois pif-paf rapides, avec des enchaînements très vifs, demandent une moto assez vive en châssis.
C’est aussi un circuit très bosselé, notamment le 2e pif paf et à la fin de la longue ligne droite. Mais cela dit, il y a un très bon grip, même si je n’y ai jamais roulé sous la pluie. C’est un circuit assez bien panneauté pour les repères de freinage.
Le seul point faible de ce circuit, ce sont les très gros vibreurs, de la taille d’un trottoir. Il ne faut surtout pas aller dessus ! »


LE TOUR DU CIRCUIT :

Le « S » : On freine au panneau 150m. C’est un endroit très bosselé où la moto bouge beaucoup de l’arrière. C’est un pif-paf assez rapide qu’on passe en 3e, mais il faut faire très attention de passer près des vibreurs sans les toucher car ils sont très hauts. J’ai déjà cassé un cale-pied à cet endroit là. Il faut vraiment essayer de se faire une ligne droite. A la sortie du « paf », il y a une plaque de bitume qui a été refaite, très glissante. Le problème est qu’on a beaucoup d’angle, donc on coupe légèrement les gaz pour éviter de perdre l’arrière.

Courbe Armand Brouzes : La grande courbe à droite suivant se passe à fond, milieu de piste. On sort assez large, puis on essaie de se replacer tout de suite à droite pour négocier la chicane suivante.

Chicane du Séquestre : Très gros freinage, assez difficile car on ne voit pas l’entrée de la chicane. Il faut déclencher le virage très tard et passer très près du 2e vibreur. Normalement, c’est une chicane qui se passe en 4e, à fond quand on a la trajectoire idéale. On sort large pour prendre le « paf ».

Double droite de l’Aérodrome : On se place bien à gauche pour amorcer ce virage, dont on ne voit pas non plus la sortie. Il est assez dur car il n’y a pas de repère de freinage (il faut repérer une tâche au sol à chaque fois qu’on y revient). On freine fort sur l’angle et on le passe en 3e. Quand on arrive au milieu du virage, il y a une bosse et la moto se met un peu à guidonner. Dès qu’on a passé la bosse, on met gaz en grand pour la longue ligne droite où l’on passe les 6 vitesses.

Ligne droite du Tarn : Quand on a du moteur, c’est le meilleur endroit pour doubler. On freine au panneau 200m. Au panneau 50m, il y a une bosse qui fait dribler l’arrière de la moto. Ça rend la moto très instable à l’entrée du virage. Dès que l’arrière reprend le contact avec la piste, on déclenche le virage à gauche. On rentre assez large pour repiquer à l’intérieur et conditionner le prochain virage.

Virage du Karting : La fin de la passerelle est le repère de freinage suivant (en fin de journée, vers 16h, je prends le repère de l’ombre comme freinage). Là aussi, je rentre tard, pour conditionner au mieux l’accélération de la ligne droite de stands. Attention à ne pas se faire doubler ici quand on va passer la ligne d’arrivée. Il n’y a pas de vibreur à la sortie de ce virage et il ne faut surtout pas sortir trop large, au risque de se retrouver dans l’herbe. Il faut rester très prêt de la ligne blanche. C’est vraiment un point crucial.

Note : Attention ! David Perret est un pilote professionnel et expérimenté. Il nous donne ici sa description d’un tour rapide, sur une machine de Supersport. Ne suivez pas ses indications à la lettre (surtout les repères de freinage !) si vous n’avez pas l’expérience. Allez-y progressivement pour repousser vos limites, en choisissant vos propres repères.

Source : Diane De Salve

BUSEMAN
.
.

Messages : 21465
Date d'inscription : 07/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les circuits zoreilles ...

Message  BUSEMAN le Mer 21 Mar - 17:29

Le circuit de Carole par Patrick Piot

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Multiple vainqueur à Carole, Patrick Piot vous livre tous les secrets du circuit francilien.

STATISTIQUES PISTE
Longueur : 2 055 m
Largeur : 9 m
Nb virages à gauche : 4
Nb virages à droite : 5

CHRONOS PROMOSPORT 2008 (qualifications) :
- 1000 : 1’03’’698 (Lionel Richier)
- 600 : 1’04’’115 (David Nivière)
- 125 : 1’12’’633 (Arnaud Restani)

COORDONNEES DU CIRCUIT :
Adresse : Circuit Carole – Rue Départementale 40 – 92290 Tremblay en France
Tél. /Fax : 01 48 63 73 54 / 01 49 89 02 57
Email : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Site web : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

LES CARACTERISTIQUES DU CIRCUIT PAR PATRICK PIOT :
« Au niveau du pilotage, c'est un circuit qui n’a pas trop d’intérêt, excepté la Parabolique et Alpha. C’est surtout un circuit de freinage car il y a des virages serrés qui suivent de longues lignes droites. C’est d’ailleurs à ces endroits-là que je conseille de doubler.
C’est un circuit très bien pour une journée libre, mais ses infrastructures inexistantes ne nous permettent plus d’y rouler en tout confort pour un week-end de course en championnat de France Superbike. Niveau grip, la piste n’est pas top, surtout sous la pluie ! Sur le sec, ça passe, même si le bitume est vieillissant. C’est un circuit très bien pour débuter, pour le loisir ou pour s’entraîner avec une 600cc. Pour les 1000cc, par contre, il n’est pas du tout adapté. Son point positif, c’est qu’on peut y rouler tous les jours, et en toute sécurité (il est tout à fait correct niveau sécurité). C’est la raison pour laquelle les pilotes parisiens qui y roulent souvent ont parfois réussi à se faire remarquer lors des courses là-bas »


UN TOUR AVEC PATRICK PIOT

Alpha : Je freine au niveau de la ligne blanche de la sortie des stands. Une fois passé Alpha, je redresse vite la moto, car il y a un petit bout droit avant la chicane. J’accélère, la roue avant se lève et dès qu’elle a retouché le sol, je freine. Dans la chicane, en descente et en dévers, il y a une seule trajectoire.

Pif Paf : Je freine juste après le raccord de bitume. Il y a une tâche sur le goudron : il faut être entre les deux. Le déclenchement du virage se fait tard car le point de corde est très loin. Idem pour le Paf.

Parabolique : Je suis l’un des rares pilotes, je crois, à rentrer en 3e. Attention aux highsides entre le Paf et la Parabolique : j’ai déjà donné ! Dans la Parabolique, il y a plusieurs possibilités. Moi, je passe une vitesse en entrée et je ressors sur la bande de goudron, à l’exter.

Ligne droite : Elle n’est pas vraiment droite, donc il faut aller se placer sur la droite pour arriver au freinage la moto bien droite. Mon repère de freinage se situe entre les deux quilles. On atteint ici la plus grande vitesse de pointe du circuit : environ 240 km/h. Il y a deux possibilités pour le braquet : perso, j’opte pour le braquet en 5e et je ne passe jamais la 6e.

Golf : Je freine entre la 1ère et la 2e quille (il y en a trois). Il y a une plaque de goudron à l’entrée du virage : il faut passer dessus, c’est le point de déclenchement du virage. A la sortie, il y a encore une bande de goudron, on peut donc sortir plus large.

Hôtel : Je freine juste avant les trois quilles. Je déclenche mon virage assez tard (au niveau de la ligne blanche) car là encore, le point de corde est loin. A la sortie, on sort sur le vibreur, puis on essaye de poser la roue avant au sol !

Note : Attention ! Patrick Piot est un pilote professionnel et expérimenté. Il nous donne ici sa description d’un tour rapide, sur une machine de Superbike. Ne suivez pas ses indications à la lettre (surtout les repères de freinage !) si vous n’avez pas l’expérience. Allez-y progressivement pour repousser vos limites, en choisissant vos propres repères.

Source : Diane De Salve

BUSEMAN
.
.

Messages : 21465
Date d'inscription : 07/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les circuits zoreilles ...

Message  BUSEMAN le Mer 21 Mar - 17:35

Le circuit de Pau-Arnos par Olivier Four

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Olivier Four, champion de France Supersport 2008, nous livre les secrets du circuit de Pau.

STATISTIQUES PISTE :
- longueur : 3 030 m
- nbre virages à gauche : 5
- nbre virages à droite : 7

RECORD DU CIRCUIT :
1’19’’6 (Adrien Morillas, 250cc)

COORDONNEES CIRCUIT
- Tél/Fax : 05 59 77 11 36
- E-mail : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
- Site web : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
- Accès : Le circuit se trouve sur la commune d’Arnos, situé à 23 km à l’ouest de la ville de Pau, en marge de la route D945 qui relie Pau à Dax.

LES CARACTERISTIQUES DU CIRCUIT PAR OLIVIER FOUR :
« Pour moi, c’est le plus beau circuit de France. Dommage que l’infrastructure ne soit pas à la hauteur, car cette piste mériterait de recevoir de nombreuses courses. C’est un circuit très technique qui permet de bien régler son châssis. C’est aussi une excellente piste pour apprendre à piloter, elle demande à la fois gros cœur et finesse de pilotage. Le tracé est top pour les petites et moyennes cylindrées, mais il faut déjà un certain bagage pour aller vite avec une 1000… Mais pour ceux qui ont l’expérience, c’est le pied ! En plus, l’accueil est toujours chaleureux, la région superbe et la réputation de la gastronomie locale n’est plus à faire ! »

UN TOUR AVEC OLIVIER FOUR

Virage 1
Trop bien : gros cœur ! On ne voit que l’entrée et pas la sortie, j’essaie de prendre les freins au panneau 100 m en tombant un rapport, dès que je suis au point de corde, j’essaie de mettre à fond ce qui amène sur le vibreur d’en face… Ensuite, il n’y a plus qu’à rester souder…

Virage 2
L’un des plus techniques. L’entrée est un peu défoncée, il faut se forcer à peu freiner pour garder de la vitesse, il ne faut pas rentrer ni trop tôt ni trop tard, ensuite il faut se laisser déporter vers l’extérieur, toujours en gardant de la vitesse, mais sans dépasser le milieu de piste, puis, l’idéal est de ne pas toucher aux freins pour prendre la seconde partie du virage et se retrouver bien placé pour accélérer le plus tôt possible et ne pas être trop déporté dans le bout droit qui suit. En bref, c’est un virage qui commande les 3 suivants !

Virage 8
L’idéal, c’est d’être à fond… mais ce n’est pas possible avec les 1000 (ou alors avec un pneu qualif’ : faudra que j’essaie !). Le plus dur est de déclencher le virage au bon moment tout en accélérant le plus possible, sans se faire déporter après la courbe, car il faut être bien placé dans le freinage suivant. Dans l’idéal, on passe avec le genou dans l’herbe au point de corde, c’est un super exercice pour travailler le regard : dès le milieu de la pente, j’essaie de rester focaliser sur la zone de freinage suivante.

Virage 10 : Laguna Seca
L’un des pièges du circuit ! C’est un énorme freinage en descente, qui se poursuit par un pif-paf en dévers négatif (j’y ai déjà chuté 3 fois de l’avant !). A l’entrée, on se fait vite embarquer par la vitesse, ce qui conduit à garder les freins sur l’angle, alors qu’à la sortie, l’accèl’ se fait en seconde sur un dévers toujours dans le mauvais sens : l’idéal pour monter très haut !

Virage 11
Encore un super exercice de repère visuel. Durant toute l’accél’, il faut se forcer à rester bien à gauche et déclencher son virage très tard. J’attends de voir le moment où le virage se referme avant de prendre les freins, le dévers positif permet de freiner fort, même sur l’angle, je me laisse déporter jusqu’au milieu de piste, puis, dès que je vois le vibreur intérieur, je casse ma trajectoire pour le rejoindre et tracer une droite en visant l’entrée des stands. Le but est de pouvoir accélérer à fond dès que l’on atteint le point de corde.

Note : Attention ! Olivier Four est un pilote professionnel et expérimenté. Il nous donne ici sa description d’un tour rapide, sur une machine de Superbike. Ne suivez pas ses indications à la lettre (surtout les repères de freinage !) si vous n’avez pas l’expérience. Allez-y progressivement pour repousser vos limites, en choisissant vos propres repères.

Source : Diane De Salve

BUSEMAN
.
.

Messages : 21465
Date d'inscription : 07/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les circuits zoreilles ...

Message  Invité le Jeu 22 Mar - 11:37

Excellent !!!!!!!!







Tiens tu peux le faire de la rue JUIN à la Sébastopol en passant par Géant STP ?

Merci mon frère...

rigol rigol rigol rigol rigol rigol rigol rigol rigol rigol








jesors

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les circuits zoreilles ...

Message  BUSEMAN le Jeu 22 Mar - 11:44

Si tu veut, pourquoi pas ??? mais commence à te sortir les doigts du fion et prends deux pots d'peinture rouge et blanc et vas m'peindre les trottoir pour qu'ça ressemble à des vibreurs ... rigol

BUSEMAN
.
.

Messages : 21465
Date d'inscription : 07/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les circuits zoreilles ...

Message  Invité le Jeu 22 Mar - 13:46

BUSEMAN a écrit:Si tu veut, pourquoi pas ??? mais commence à te sortir les doigts du fion et prends deux pots d'peinture rouge et blanc et vas m'peindre les trottoir pour qu'ça ressemble à des vibreurs ... rigol


rigol rigol rigol rigol rigol

moua moua moua moua moua

Laisse moi une semaine....(ben oui comme une tof que j'attends...depuis......une semaine kanak... moua moua moua moua moua moua moua )

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les circuits zoreilles ...

Message  BUSEMAN le Jeu 22 Mar - 15:13

VroumVroum a écrit:
BUSEMAN a écrit:Si tu veut, pourquoi pas ??? mais commence à te sortir les doigts du fion et prends deux pots d'peinture rouge et blanc et vas m'peindre les trottoir pour qu'ça ressemble à des vibreurs ... rigol


rigol rigol rigol rigol rigol

moua moua moua moua moua

Laisse moi une semaine....(ben oui comme une tof que j'attends...depuis......une semaine kanak... moua moua moua moua moua moua moua )

Bon tiens, voilà c'est devant le resto ... ça t'vas ????

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

BUSEMAN
.
.

Messages : 21465
Date d'inscription : 07/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les circuits zoreilles ...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum