Derniers sujets
» A VENDRE : TRIUMPH SPEED TRIPLE
Ven 21 Oct - 9:21 par carolyne

» Bonjour, bonsoir !
Ven 21 Oct - 9:19 par carolyne

» LE POINT SUR LA METEO
Lun 21 Déc - 7:39 par carolyne

» Qu'est-ce qui vous met de bonne humeur ?
Dim 20 Déc - 6:45 par carolyne

» Tontion' les gosses !!! voilà BUSEMAN ...
Lun 7 Déc - 13:09 par ncjack

» Sortie au circuit du Luc ...
Lun 7 Déc - 13:08 par ncjack

» Résultats courses motos 2015 ...
Mar 6 Oct - 10:14 par BUSEMAN

» J'ai la grinche ........
Mer 30 Sep - 8:39 par carolyne

» Sortie le 04 octobre
Mer 30 Sep - 8:34 par carolyne

» Honte à nos fumiers de dirigeants ...
Mar 22 Sep - 14:39 par BUSEMAN

» Vidéos motos, catégories chutes, accidents ...
Mar 22 Sep - 10:39 par BUSEMAN

» BOL D'OR 2015 ...
Mar 22 Sep - 10:32 par BUSEMAN

» Main d'oeuvre pas chère en Chine, tu m'étonnes !!!
Lun 21 Sep - 14:44 par TOF

» Vidéos crashes voitures, camions, etc ....
Jeu 17 Sep - 9:49 par BUSEMAN

» Best of Dakar 2015 ...
Jeu 17 Sep - 9:41 par BUSEMAN

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Janvier 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier Calendrier


LA SOCIETE DE CONSOMMATION

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LA SOCIETE DE CONSOMMATION

Message  No One le Mer 2 Mai - 8:34

Qu’est-ce que la société de consommation ?

La société de consommation est-elle le résultat d’un processus historique inéluctable, lié aux transformations de l’économie, ou le sous-produit de la manière d’être au monde des individus que nous sommes ? Est-elle le produit d’une culture ? Est-ce l’apogée de la culture occidentale ?

L’homme postmoderne vit dans une telle immersion dans le monde de la consommation qu’il a bien du mal à voir ce qu’elle est. Le terme consommer est couramment associé avec des images : celle d’une société d’abondance, avec sa profusion de nourriture sur les présentoirs, son accumulation ludique de toutes sortes d’objets, de la machine à laver, à la voiture de la dernière série d’un constructeur, celle du caddie du supermarché plein à déborder, de l’étalage du luxe éblouissant, celle de la facilité d’acheter tout de suite, sans limite, pour payer plus tard. On lui a dit et répété qu’il s’agissait en toutes choses, de profiter au maximum.

Le consommateur type profite des soldes, profite des remises autorisées par ses cartes de crédit, il profite des prix en baisse, il profite des loisirs, il profite des vacances. Il profite des cours de la bourse. La consommation est pour lui le modèle du plaisir, une euphorie même, le plaisir d’acheter pour se faire plaisir, une auto-gratification perpétuelle. cf. André Gorz.

Plaisir aussi de se montrer avec l’attrait captivant de la nouveauté : le nouveau jean, le dernier cri en matière de téléphone portable, de vêtement coupé selon la dernière mode. Plaisir de se faire voir, d’être envié, de consommer pour épater. Plaisir de jouer avec les images de la publicité et de ressembler à cette jeunesse insolente, qui se déhanche, fait des clins d’œil, rit aux éclats, se pavane avec un look d’enfer et se contrefiche éperdument de toutes questions sérieuses. Fun morality. Plaisir d’être léger, frivole, de se sentir porté, de paillonner de boutique en boutique, de dépenser sans contrainte, comme si on avait de l’argent plein les poches.

Bref, consommer sans retenue et vivre perpétuellement la tête dans les nuages, le sourire béat de la publicité sur les lèvres. Et surtout, ne jamais, au grand jamais, se poser de questions.

No One
.
.

Messages : 748
Date d'inscription : 14/03/2012
Localisation : Nouméa

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA SOCIETE DE CONSOMMATION

Message  No One le Mer 2 Mai - 8:38

- Vous êtes à la recherche de v (Identité, Confort, Joie, Paix, Sécurité etc.)
- Le produit a, est un moyen facile d’obtenir v.
- Il est donc indispensable de vous procurer a, pour acquérir v.

No One
.
.

Messages : 748
Date d'inscription : 14/03/2012
Localisation : Nouméa

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA SOCIETE DE CONSOMMATION

Message  Ellie le Mer 2 Mai - 8:41

plus1 même si j'en suis une victime consentante et pas toujours bien pensante... Embarassed

Ellie
.
.

Messages : 2697
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 48
Localisation : Nouméa

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA SOCIETE DE CONSOMMATION

Message  No One le Mer 2 Mai - 8:44

A ses tout débuts, la publicité n’était encore qu’une réclame, elle vantait la satisfaction des besoins. Elle partait des besoins existants et montait un argumentaire de persuasion en faisant valoir une offre pour une demande.

Il y a belle lurette que la publicité ne vante plus la satisfaction des besoins, ce qu’elle vise, c’est la satisfaction des désirs. Un désir, n’existe que sous une forme mentale dans la projection d’un fantasme. Par rapport au désir, les objets ne sont que des images, d’une satisfaction qui va bien au-delà de leur possession.

No One
.
.

Messages : 748
Date d'inscription : 14/03/2012
Localisation : Nouméa

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA SOCIETE DE CONSOMMATION

Message  Ellie le Mer 2 Mai - 8:45

No One a écrit:A ses tout débuts, la publicité n’était encore qu’une réclame, elle vantait la satisfaction des besoins. Elle partait des besoins existants et montait un argumentaire de persuasion en faisant valoir une offre pour une demande.

Il y a belle lurette que la publicité ne vante plus la satisfaction des besoins, ce qu’elle vise, c’est la satisfaction des désirs. Un désir, n’existe que sous une forme mentale dans la projection d’un fantasme. Par rapport au désir, les objets ne sont que des images, d’une satisfaction qui va bien au-delà de leur possession.

plus1 Joliment dit pour un cauchemar...

Ellie
.
.

Messages : 2697
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 48
Localisation : Nouméa

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA SOCIETE DE CONSOMMATION

Message  No One le Mer 2 Mai - 8:46

« l'homme-consommateur se considère comme devant-jouir, comme une entreprise de jouissance et de satisfaction. Comme devant-être heureux, amoureux, adulant/adulé, séduisant/séduit, participant, euphorique et dynamique. C'est le principe de maximisation de l'existence par multiplication des contacts, des relations, par usage intensif de signes, d'objets, par l'exploitation systématique de toutes les virtualités de jouissance. Il n'est pas question pour le consommateur, pour le citoyen moderne de se dérober à cette contrainte de bonheur et de jouissance, qui est l'équivalent dans la nouvelle éthique de la contrainte traditionnelle de travail et de production. L'homme moderne passe de moins en moins de sa vie à la production dans le travail, mais de plus en plus à la production et innovation continuelle de ses propres besoins et de son bien-être. Il doit veiller à mobiliser constamment toutes ses virtualités, toutes ses capacités consommatives. S'il l'oublie, on lui rappellera gentiment et instamment... Sinon, il courrait le risque de se contenter de ce qu'il a et de devenir asocial ».

No One
.
.

Messages : 748
Date d'inscription : 14/03/2012
Localisation : Nouméa

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA SOCIETE DE CONSOMMATION

Message  No One le Mer 2 Mai - 8:50

De fait, l’asocial, c’est le marginal qui n’a pas été intégré au système par la consommation. Le sens proprement fonctionnel de l’exclus, c’est être exclus du système de la consommation. Ne pas pouvoir faire comme les gens normaux : aller au supermarché, faire les boutiques, s’habiller selon la mode etc. Quel est le moyen premier d’intégration des jeunes ? L’utilisation de l’uniforme vestimentaire, l’usage des marques célèbres et reconnues. La marque permet le marquage social des populations, elle est le signe de l’individu bien intégré socialement. Porter l’uniforme d’un consommateur, c’est immédiatement pouvoir s’intégrer dans la société de consommation. Il importe par-dessus tout que, très tôt l'idéologie consommative soit inculquée dans l’esprit des plus jeunes. La consommation est « une conduite active et collective, elle est une contrainte, elle est une morale, elle est une institution. Elle est tout un système de valeurs, avec ce que ce terme implique comme fonction d'intégration du groupe et du contrôle social. La société de consommation, c'est aussi la société d'apprentissage de la consommation, de dressage social à la consommation ». Le rôle de la publicité est précisément d’effectuer le travail de conditionnement nécessaire à sa propre auto-perpétuation. La publicité est une forme subtile de propagande de l’idéologie de la consommation.

No One
.
.

Messages : 748
Date d'inscription : 14/03/2012
Localisation : Nouméa

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA SOCIETE DE CONSOMMATION

Message  No One le Mer 2 Mai - 8:55

Je trouve ça vraiment intéressant.

J'arrive moi-même de plus en plus souvent à saturer de cette société de consommation qui ne me laisse plus aucun moment de répit.

Ce mattraquage de messages qui me sont imposés où que j'aille, quoi que je fasse me saoule.


No One
.
.

Messages : 748
Date d'inscription : 14/03/2012
Localisation : Nouméa

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA SOCIETE DE CONSOMMATION

Message  Ellie le Mer 2 Mai - 8:58

No One a écrit:Je trouve ça vraiment intéressant.

J'arrive moi-même de plus en plus souvent à saturer de cette société de consommation qui ne me laisse plus aucun moment de répit.

Ce mattraquage de messages qui me sont imposés où que j'aille, quoi que je fasse me saoule.

C'est le plus macchiavelique.... A-t-on encore le choix ? Pouvons nous y échapper ?

Ellie
.
.

Messages : 2697
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 48
Localisation : Nouméa

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA SOCIETE DE CONSOMMATION

Message  No One le Mer 2 Mai - 9:04

La question reste entière et posée !!!!

Mais je t'assure que j'en arrive à être gavée.

Je suis de celle qui a un smartphone et j'ai envie de le virer des fois. Je suis continuellement rappelée de faire des maj sous peine d'avoir un appareil qui fonctionnera de moins en moins bien.

"Si vous faites la dernière maj vos problèmes seront résolus !"... "Mais j'ai encore envie de faire le choix de la faire ou de ne pas la faire cette maj !!!!!!".... et bien non, le smartphone rame de plus en plus. Ca, ça me met hors de moi et le mot est faible.

Et c'est de plus en plus ainsi...

No One
.
.

Messages : 748
Date d'inscription : 14/03/2012
Localisation : Nouméa

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA SOCIETE DE CONSOMMATION

Message  Ellie le Mer 2 Mai - 9:06

Là oui, ça me parle.... Et oui, avis entièrement partagé ! plus1

Ellie
.
.

Messages : 2697
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 48
Localisation : Nouméa

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA SOCIETE DE CONSOMMATION

Message  No One le Mer 2 Mai - 9:15

La consommation se présente comme l'éloge frénétique du progrès, dans une temporalité fiévreuse qui nous lance perpétuellement en avant. Merveilleux ce que l’on trouve dans les vitrines ! On n’arrête pas le progrès ! Tout changement est vu comme un progrès, il faut donc changer pour changer : « votre téléphone va changer, alors changez de téléphone ». D’où l’éloge perpétuel de la nouveauté et la disqualification de l’ancien. Interdit de vieillir, il faut être « innovant », « tendance »,"glamour" et toujours à la recherche d’un « mieux », « aller plus loin », « bouger », « être à la pointe ».

Ce qui se traduit évidemment par le fait d'avoir toujours plus, l’accumulation prenant la forme de l’innovation et de l’amélioration. Dans cette logique, le quantitatif prend le lieu et la place du qualitatif. La mythologie du progrès légitime et amplifie la consommation.

No One
.
.

Messages : 748
Date d'inscription : 14/03/2012
Localisation : Nouméa

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA SOCIETE DE CONSOMMATION

Message  Ellie le Mer 2 Mai - 11:31

No One a écrit:La consommation se présente comme l'éloge frénétique du progrès, dans une temporalité fiévreuse qui nous lance perpétuellement en avant. Merveilleux ce que l’on trouve dans les vitrines ! On n’arrête pas le progrès ! Tout changement est vu comme un progrès, il faut donc changer pour changer : « votre téléphone va changer, alors changez de téléphone ». D’où l’éloge perpétuel de la nouveauté et la disqualification de l’ancien. Interdit de vieillir, il faut être « innovant », « tendance »,"glamour" et toujours à la recherche d’un « mieux », « aller plus loin », « bouger », « être à la pointe ».

Ce qui se traduit évidemment par le fait d'avoir toujours plus, l’accumulation prenant la forme de l’innovation et de l’amélioration. Dans cette logique, le quantitatif prend le lieu et la place du qualitatif. La mythologie du progrès légitime et amplifie la consommation.

A ce sujet, je te conseille de lire Dominique Loreau, si tu ne connais pas encore...

Ellie
.
.

Messages : 2697
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 48
Localisation : Nouméa

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA SOCIETE DE CONSOMMATION

Message  gemini le Mer 2 Mai - 12:13

As-tu réellement besoin de ce smartphone?
Ne peux-tu te contenter d'un simple téléphone?

Personellemnt j'ai un téléphone tout simple pour le boulot, mais que j'ai tendance à oublier tellement ce genre d’engin me gave...

Le mobile est la PIRE des inventions.

gemini
.
.

Messages : 1110
Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 53
Localisation : Ici

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA SOCIETE DE CONSOMMATION

Message  Ellie le Mer 2 Mai - 12:16

pas d'accord.Moi, j'en suis contente. Je m'en sers quand j'en ai besoin. Il me simplifie la vie et je n'en suis pas esclave. Je réponds quand je veux et je rappelle si je veux. Twisted Evil

Ellie
.
.

Messages : 2697
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 48
Localisation : Nouméa

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA SOCIETE DE CONSOMMATION

Message  Magnum le Mer 2 Mai - 12:29

gemini a écrit:As-tu réellement besoin de ce smartphone?
Ne peux-tu te contenter d'un simple téléphone?

Personellemnt j'ai un téléphone tout simple pour le boulot, mais que j'ai tendance à oublier tellement ce genre d’engin me gave...

Le mobile est la PIRE des inventions.

Le smartphone est le début d'une technologie qui nous permettra surement d'améliorer nos vie et nos corvées. moua

Magnum
.
.

Messages : 17412
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 56
Localisation : Nouméa

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA SOCIETE DE CONSOMMATION

Message  ncjack le Mer 2 Mai - 12:30

Magnum a écrit:
gemini a écrit:As-tu réellement besoin de ce smartphone?
Ne peux-tu te contenter d'un simple téléphone?

Personellemnt j'ai un téléphone tout simple pour le boulot, mais que j'ai tendance à oublier tellement ce genre d’engin me gave...

Le mobile est la PIRE des inventions.

Le smartphone est le début d'une technologie qui nous permettra surement d'améliorer nos vie et nos corvées. moua

Et il y en a même de la marque Nutella ! rigol

ncjack
.
.

Messages : 17148
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 57
Localisation : Mont Dore

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA SOCIETE DE CONSOMMATION

Message  Magnum le Mer 2 Mai - 12:33

ncjack a écrit:
Magnum a écrit:
gemini a écrit:As-tu réellement besoin de ce smartphone?
Ne peux-tu te contenter d'un simple téléphone?

Personellemnt j'ai un téléphone tout simple pour le boulot, mais que j'ai tendance à oublier tellement ce genre d’engin me gave...

Le mobile est la PIRE des inventions.

Le smartphone est le début d'une technologie qui nous permettra surement d'améliorer nos vie et nos corvées. moua

Et il y en a même de la marque Nutella ! rigol

Tu ml'étonnes que Gémini n'aime pas !
C'est de la désinformation. Non point de Nutella. moua

Magnum
.
.

Messages : 17412
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 56
Localisation : Nouméa

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA SOCIETE DE CONSOMMATION

Message  philmotou le Mer 2 Mai - 12:57

[url]Sonneries Nutella-Glorious: Télécharger la sonnerie de portable ...[/url]


rigol rigol rigol rigol

philmotou
.
.

Messages : 1242
Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 58
Localisation : planète Terre

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA SOCIETE DE CONSOMMATION

Message  gemini le Mer 2 Mai - 13:43

Pfouu!


Même pas je m'abaisse à répondre, même pas...














































Ah ! j'oubliais : pipo pipo pipo

gemini
.
.

Messages : 1110
Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 53
Localisation : Ici

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA SOCIETE DE CONSOMMATION

Message  chapat le Mer 2 Mai - 14:05

No One a écrit:- Vous êtes à la recherche de v (Identité, Confort, Joie, Paix, Sécurité etc.)
- Le produit a, est un moyen facile d’obtenir v.
- Il est donc indispensable de vous procurer a, pour acquérir v.
c'est alarmant ,il faut preter une petite attention génerale et ouvrir des débat pour limiter les rebuts de surproductuion qu'engendre la demande des consomateurs car si l'on importes et créés des produits c"est pour satisfaire cette demande !


Dernière édition par chapat le Mer 2 Mai - 14:11, édité 1 fois

chapat
.
.

Messages : 667
Date d'inscription : 13/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA SOCIETE DE CONSOMMATION

Message  ncjack le Mer 2 Mai - 14:08

Donc, si j'ai bien compris, il faut importer davantage de nutella et moins de Triumph ? rigol

ncjack
.
.

Messages : 17148
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 57
Localisation : Mont Dore

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA SOCIETE DE CONSOMMATION

Message  Ellie le Mer 2 Mai - 14:10

Jack ! T'as rien compris ! Relis TOUT depuis le début ! Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad

Et tu me feras un résumé pour demain Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil

Ellie
.
.

Messages : 2697
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 48
Localisation : Nouméa

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA SOCIETE DE CONSOMMATION

Message  ncjack le Mer 2 Mai - 14:16

Ellie a écrit:Jack ! T'as rien compris ! Relis TOUT depuis le début ! Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad

Et tu me feras un résumé pour demain Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil

Oui, Maîtresse ! Twisted Evil

ncjack
.
.

Messages : 17148
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 57
Localisation : Mont Dore

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA SOCIETE DE CONSOMMATION

Message  Ellie le Mer 2 Mai - 14:21

ncjack a écrit:
Ellie a écrit:Jack ! T'as rien compris ! Relis TOUT depuis le début ! Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad

Et tu me feras un résumé pour demain Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil

Oui, Maîtresse ! Twisted Evil

j'adoreeeeeeeeee gniark gniark .....

Ellie
.
.

Messages : 2697
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 48
Localisation : Nouméa

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA SOCIETE DE CONSOMMATION

Message  ncjack le Mer 2 Mai - 14:26

Ellie a écrit:
ncjack a écrit:
Ellie a écrit:Jack ! T'as rien compris ! Relis TOUT depuis le début ! Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad

Et tu me feras un résumé pour demain Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil

Oui, Maîtresse ! Twisted Evil

j'adoreeeeeeeeee gniark gniark .....

Merci Oh Maîtresse ! Embarassed

ncjack
.
.

Messages : 17148
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 57
Localisation : Mont Dore

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA SOCIETE DE CONSOMMATION

Message  Magnum le Mer 2 Mai - 15:52

Jack, lorsque tu liras ce petit post, il sera peut être trop tard.
Reprends tes esprits, tu es bientôt à la retraite !
Sors de ce corps de fonctionnaire !
Redeviens humain et pense par toi même ! moua

Magnum
.
.

Messages : 17412
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 56
Localisation : Nouméa

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA SOCIETE DE CONSOMMATION

Message  Borntoride le Mer 2 Mai - 15:57

Au départ il y avait un puit dans un lieu aride et deux clans se sont battus à mort pour avoir le privlège de s'y abreuver sans partage, voilà le début de l'histoire!....c'est de là qu'il faut tout réviser dans la nature humaine!

Borntoride
.
.

Messages : 1399
Date d'inscription : 04/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA SOCIETE DE CONSOMMATION

Message  No One le Jeu 3 Mai - 2:23

On fait quand même à peu près tous le même constat.

Gemini, en effet je n'ai pas besoin de ce smartphone et je m'en détache de plus en plus d'ailleurs. Il n'y a pas si longtemps que ça, il ne me quittait pas. Je m'en sépare de plus en plus, le laissant à la maison qd je m'absente pour de courts moments, alors que c'était impensable avant.

Je me suis en effet laissée tenter par ce produit qui promettait de révolutionner ma vie quotidienne. Aujourd'hui, il me gave.

Je suis en train de faire quelques prises de conscience et même si je sais que je suis et resterai une consommatrice, je veux au moins l'être en toute conscience, sachant à chaque achat que je participe activement à cette société de consommation qui nous manipule en jouant sur notre besoin vital d'appartenance et de socialisation. On n'est donc pas sorti de l'auberge et ça les publicistes l'ont bien compris.

No One
.
.

Messages : 748
Date d'inscription : 14/03/2012
Localisation : Nouméa

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA SOCIETE DE CONSOMMATION

Message  ncjack le Jeu 3 Mai - 2:32

Tu as entièrement raison, No One.
Donc, si j'ai bien compris, on n'achète plus de smartphone, mais du chocolat ! rigol

hawk CACAO POWER ! hawk

ncjack
.
.

Messages : 17148
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 57
Localisation : Mont Dore

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA SOCIETE DE CONSOMMATION

Message  jerome84 le Jeu 3 Mai - 2:34

en se qui me concerne, la société de consomation est ce qui me fait avancer dans mon travail car à quoi bon vouloir travailler plus pour gagner plus ( je suis commercial ), si ce n'est pour satisfaire une envie de dépenser l'argent que je gagne dans le seul et unique but de me faire plaisir. nous avons tous plusieurs besoins non vitaux que nous ne pouvons comblé par d'autres moyen que la société de consomation ( la dernière HD ou tripatte, le dernier Iphone, la dernière nouveauté informatique )?. dans le cadre de mon travail je vois tous les jours des gens qui change de voiture pour des raisons nonvalable, en fait ils ne se l'avoue pas ils pourraient bien s'en passé mais ils se creent le besoins.

et pour tout dire cette situation que je connais depuis ma naissance me convient tres bien, enfin pour le moment. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

jerome84
.
.

Messages : 1167
Date d'inscription : 08/03/2012
Age : 40
Localisation : noumea, Vaucluse Cavaillon

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA SOCIETE DE CONSOMMATION

Message  No One le Jeu 3 Mai - 2:36

La consommation suggère en permanence d’avoir des désirs et le désir des désirs.

L’inverse serait inquiétant. Pour démultiplier le désir, il faut donc générer à l’infini de faux désirs. Dans les termes d'Edgar Morin dans Terre Patrie, "on crée un consommateur pour le produit et non plus seulement un produit pour le consommateur". Pour cela, la publicité présentera les objets nouveaux comme des besoins essentiels, en cherchant toujours à vous persuader que tout nouveau besoin est même un droit ! Discours jouant sur la culpabilité. Vous avez le droit d’avoir une télévision dans toute les pièces de la maison (voyons, ce serait une honte ...de vous en priver ...!). Tout ce que l’on vous vend est légitime, car correspond toujours à un besoin... dont on n’a pas le droit de vous priver. Les publicitaires disent même que le consommateur aime être manipulé. Donc la manipulation est légitime, parce qu’elle répond à un besoin ! !

L’exaspération du désir crée deux situations limites :

- Elle crée la frustration constante. Le bon consommateur, c’est le consommateur frustré. Et il est important qu’il le reste. Les gens heureux ne consomment pas. Il faut donc attiser l’insatisfaction. Il y a toujours une nouveauté qui démode ce que vous venez d’acheter. On fera même en sorte que vous éprouviez ce que les publicistes appellent la déception post-achat (texte). Pour que vous recommenciez à acheter. Et puis, il faut que les aspirations profondes du consommateur soient constamment flattées, mais qu’il se rende aussi compte que finalement, ce n’est pas ce que promettait la publicité. Vous n’aurez pas la plénitude avec un pot de yaourt, ou une crème de beauté. Mais votre désir de plénitude frustré, sera prêt à se déplacer sur un autre objet.

- Elle crée une saturation constante. Elle tue l’envie qui n’a même plus la force de se satisfaire. Dans la saturation, le consommateur ne sait même plus ce qu’il veut et comme il est habitué et drogué à vivre dans des envies, il saisira l’envie qu’on lui proposera. Si bien qu’un centre commercial peut afficher ce slogan « je n’ai d’envie que si l’on m’en donne »! Nous finissons par être saturé de pseudo besoins satisfaits qui nous laissent dans l’insatisfaction, de sorte que la frustration de fond est encore un moteur.

No One
.
.

Messages : 748
Date d'inscription : 14/03/2012
Localisation : Nouméa

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA SOCIETE DE CONSOMMATION

Message  No One le Jeu 3 Mai - 2:37

rigol Jack

Oui mais là, le chocolat répond à une question de vie ou de mort chez moi rigol

No One
.
.

Messages : 748
Date d'inscription : 14/03/2012
Localisation : Nouméa

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA SOCIETE DE CONSOMMATION

Message  THE NETTOYEUR le Jeu 3 Mai - 2:44

Contentez vous du nécessaire d'abord et ce qui suffit ensuite, vous échapperez alors aux besoins crées par la publicité. vict

THE NETTOYEUR
.
.

Messages : 201
Date d'inscription : 30/04/2012
Age : 48
Localisation : Noooooooooooooord

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA SOCIETE DE CONSOMMATION

Message  ncjack le Jeu 3 Mai - 2:48

THE NETTOYEUR a écrit:Contentez vous du nécessaire d'abord et ce qui suffit ensuite, vous échapperez alors aux besoins crées par la publicité. vict

Dans ce cas-là, il ne reste plus qu'à aller s'isoler dans une caverne comme ermite et revenir à la nature.
C'est complètement utopique et irréalisable.

ncjack
.
.

Messages : 17148
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 57
Localisation : Mont Dore

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA SOCIETE DE CONSOMMATION

Message  THE NETTOYEUR le Jeu 3 Mai - 3:04

ncjack a écrit:
THE NETTOYEUR a écrit:Contentez vous du nécessaire d'abord et ce qui suffit ensuite, vous échapperez alors aux besoins crées par la publicité. vict

Dans ce cas-là, il ne reste plus qu'à aller s'isoler dans une caverne comme ermite et revenir à la nature.
C'est complètement utopique et irréalisable.


Utopique et irréalisable, de vivre sans excès et superflus ?!?! Tu m'inquiètes là oups16

THE NETTOYEUR
.
.

Messages : 201
Date d'inscription : 30/04/2012
Age : 48
Localisation : Noooooooooooooord

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA SOCIETE DE CONSOMMATION

Message  No One le Jeu 3 Mai - 3:09

Pas tant que ça Jack. Le superflu prend de plus en plus de place dans nos vies à mon avis.

Maintenant c'est certain, ce sentiment est subjectif. A chacun de voir midi à sa porte.

De mon côté, j'ai de plus en plus le sentiment d'être manipulée et de perdre ma notion de décider par moi-même en fonction de moi et non pas en fonction des milliers de messages qu'on me bombarde insidieusement.

J'ai déjà acheté des produits et en arrivant à la maison me dire "mais qu'est-ce que c'est que ça !!!" et le laisser dans l'armoire jusqu'au moment où je vais le donner. Non mais c'est grave là Shocked rigol

Déjà à cette consommation là, je dis STOP !

Very Happy

No One
.
.

Messages : 748
Date d'inscription : 14/03/2012
Localisation : Nouméa

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA SOCIETE DE CONSOMMATION

Message  ncjack le Jeu 3 Mai - 3:18

THE NETTOYEUR a écrit:
ncjack a écrit:
THE NETTOYEUR a écrit:Contentez vous du nécessaire d'abord et ce qui suffit ensuite, vous échapperez alors aux besoins crées par la publicité. vict

Dans ce cas-là, il ne reste plus qu'à aller s'isoler dans une caverne comme ermite et revenir à la nature.
C'est complètement utopique et irréalisable.

Utopique et irréalisable, de vivre sans excès et superflus ?!?! Tu m'inquiètes là oups16

Ne t'inquiètes surtout pas pour moi.
Ce que je veux dire, c'est que si tu ne veux pas être tenté en quoi que ce soit, il faut faire en sorte de couper tout lien avec cete publicité qui te pousse à acheter. C'est elle qui crée le besoin.
Et toi, pourrais-tu te passer de la Harley qui n'est pas indispensable, de ta maison (une cabane suffirait), de tes chaussures (une paire de claquettes en pandanus serait au top), de la boîte de conserve ou de la pizza ou encore de la despé ou de la télé? Je n'en suis pas si sûr. Donc l'utopie n'est pas si loin.

ncjack
.
.

Messages : 17148
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 57
Localisation : Mont Dore

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA SOCIETE DE CONSOMMATION

Message  THE NETTOYEUR le Jeu 3 Mai - 3:22

En fait posez vous la question: Desirez vous une chose parce qu'elle bonne ou une chose est bonne parce que vous la désirez ? vict

THE NETTOYEUR
.
.

Messages : 201
Date d'inscription : 30/04/2012
Age : 48
Localisation : Noooooooooooooord

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA SOCIETE DE CONSOMMATION

Message  No One le Jeu 3 Mai - 3:23

La consommation est un appel au mimétisme collectif.

La publicité sous-entend constamment que les gens normaux font « comme ceci » ou « comme cela », que, si vous voulez participer de la convivialité bienheureuse de la société de consommation, il faut faire ceci, ou faire cela. « A quoi allez-vous ressembler cet été ? ». Vous seriez un asocial de ne pas être « tendance ». La consommation est une démocratie festive, consensuelle, c’est « tout le monde se retrouve aux magasins B ». Vous devriez avoir honte de ne pas suivre le mouvement, de ne pas faire comme tout le monde. Il existe un terrorisme psychologique propre au mimétisme, qui s’exerce contre celui qui n’est pas à la mode, qui est vieux jeu, rétrograde etc.

La consommation est la célébration du produit. On a exactement ce qu’il vous faut, la solution de tous vos problèmes, le produit miracle qui va tout révolutionner. C’est le produit qui apporte tout, et sans lui, vous n'aurez rien. Et surtout pas par vous-même. Il est indispensable. Il est le passage obligé pour résoudre une difficulté. La publicité fonctionne en faisant admettre constamment que tout peut se résoudre par une simple solution technique qu’il suffit d’acheter.

Vous n’avez pas à faire appel à vos propres capacités, à votre créativité, vous pouvez démissionner de vos responsabilités, vous n’avez qu’à vous soumettre à notre discrétion, nous nous chargeons de tout. Nous avons le produit-de-rêve, vous n’avez plus besoin de créer votre propre imaginaire, on va vous vendre du rêve. « Rêvez, nous ferons le reste ». Nous avons le produit-de-beauté, il vous suffit de l’acheter même si par ailleurs, vous vivez n’importe comment et vous mangez n’importe quoi et que vous dégradez votre corps à grande vitesse. Nous avons le produit-de-santé que vous pouvez avaler sans changer votre régime habituel. C’est magique.

Nous avons le produit-de-l’amour, regardez, c’est marqué partout sur les vitrines. Jamais une société n’a vendu autant d’amour que la nôtre. « La plupart des baisers s’achètent au Monoprix ». Nous avons le produit-de-la-démocratie, regardez à quel point on vous traite de citoyen modèle et à quel point on fait appel à votre sens civique dans les publicités. Il est évident que dans tout autre régime que l’occident de la société de consommation, il ne peut y avoir qu’ignobles dictatures. La démocratie, c’est la société de consommation non ? On peut tout recycler dans la publicité, on a même les produits-de-la-révolution. Les nouvelles lessives sont toujours révolutionnaires. Rien n’est plus commercial que les slogans de 68 et que les tirades anarchistes. "Il est interdit d'interdire de baisser les prix". Enfin, nous avons le produit-identité. Nous avons de quoi vous habiller pour que vous soyez enfin quelqu’un et pas quelconque. Nous avons la panoplie complète du skatter, du racaille, du BCBG, etc. Bien sûr, l’uniforme se paye très cher, entré depuis peu dans le monde du travail, vous aller y dépenser la moitié de votre salaire, mais l’identité, cela se paye par des marques ! "Ici bas, si tu n’as pas d’agent tu n’es rien. Un looser". C’est ce qui justifie souvent le racket au collège et au lycée et une grande part de la violence sociale, directement liée au conditionnement publicitaire.

No One
.
.

Messages : 748
Date d'inscription : 14/03/2012
Localisation : Nouméa

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA SOCIETE DE CONSOMMATION

Message  THE NETTOYEUR le Jeu 3 Mai - 3:43

ncjack a écrit: Et toi, pourrais-tu te passer de la Harley qui n'est pas indispensable, de ta maison (une cabane suffirait), de tes chaussures (une paire de claquettes en pandanus serait au top), de la boîte de conserve ou de la pizza ou encore de la despé ou de la télé? Je n'en suis pas si sûr. Donc l'utopie n'est pas si loin.

As-tu déjà vécu en survie ? Bah je t'assures, que le seul bien que je possède, ma HD, et les quelques accessoires d'intérieur, je les considère comme des biens éphémères que je peux perdre à tout moment. Le cas écheant je ne m'apitoierais pas. L'utopie ce n'est pas de croire que tu peux t'en passer, c'est de croire que tu peux les garder vict


THE NETTOYEUR
.
.

Messages : 201
Date d'inscription : 30/04/2012
Age : 48
Localisation : Noooooooooooooord

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA SOCIETE DE CONSOMMATION

Message  Borntoride le Jeu 3 Mai - 4:06

THE NETTOYEUR a écrit:Contentez vous du nécessaire d'abord et ce qui suffit ensuite, vous échapperez alors aux besoins crées par la publicité. vict

C'est sûr qu'une HD suréquipée et une fiat 500 peinte en rouge comme Enzo molinari pour faire le cacou et se faire remarquer sont absolument necessaire! rigol rigol rigol vict

Borntoride
.
.

Messages : 1399
Date d'inscription : 04/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA SOCIETE DE CONSOMMATION

Message  THE NETTOYEUR le Jeu 3 Mai - 4:11

Borntoride a écrit:
THE NETTOYEUR a écrit:Contentez vous du nécessaire d'abord et ce qui suffit ensuite, vous échapperez alors aux besoins crées par la publicité. vict

C'est sûr qu'une HD suréquipée et une fiat 500 peinte en rouge comme Enzo molinari pour faire le cacou et se faire remarquer sont absolument necessaire! rigol rigol rigol vict

Non Teg, ce qui suffit. La HD en standard et la Fiat grise à l'origine étaient le nécéssaire vict

THE NETTOYEUR
.
.

Messages : 201
Date d'inscription : 30/04/2012
Age : 48
Localisation : Noooooooooooooord

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA SOCIETE DE CONSOMMATION

Message  Borntoride le Jeu 3 Mai - 4:18

THE NETTOYEUR a écrit:
Borntoride a écrit:
THE NETTOYEUR a écrit:Contentez vous du nécessaire d'abord et ce qui suffit ensuite, vous échapperez alors aux besoins crées par la publicité. vict

C'est sûr qu'une HD suréquipée et une fiat 500 peinte en rouge comme Enzo molinari pour faire le cacou et se faire remarquer sont absolument necessaire! rigol rigol rigol vict

Non Teg, ce qui suffit. La HD en standard et la Fiat grise à l'origine étaient le nécéssaire vict

Je déconeuuuuuuuu.....regarde, je viens de m'acheter une Enfield alors que j'en ai absolument pas besoin! rigol rigol rigol

Borntoride
.
.

Messages : 1399
Date d'inscription : 04/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA SOCIETE DE CONSOMMATION

Message  No One le Jeu 3 Mai - 4:24

La consommation, c’est le bonheur mis au menu

Vous n’avez plus qu’à choisir dans l’étalage des plaisirs qu’on vous offre (enfin, qu’il faudra payer). Surtout, il est indispensable de croire que le bonheur, c’est le plaisir et rien d’autre. Le bonheur est un produit de consommation courante. Le mot a même été acheté par une marque! Mais attention, le plaisir consommable, doit être renouvelé en permanence. « Le plaisir, c’est de changer de plaisir ». Il y faut du vertige et de la variété, et pour cela, il faut développer une créativité infinie d’artifices. Il faut alimenter la soif de l’instantané. Une excitation mentale constante. Le plaisir, cela se consomme et cela se jette, cela se consume très vite. Comme la cigarette. Le consommateur veut tout et tout de suite. Il mesure le plaisir au caprice. Ainsi va le monde, que la cadence de la consommation ne peut être qu’effrénée, sous peine de laisser réapparaître l’ombre du mal postmoderne qu’est l’ennui. Il est donc dans la logique même de la consommation, que non seulement elle multiplie les plaisirs et donne naissance à une véritable industrie du loisir. Le monde postmoderne est un Disneyland social, il tend vers un idéal : le parc d’attraction et ses jeux. La prolifération des jeux est sa manifestation la plus évidente.

No One
.
.

Messages : 748
Date d'inscription : 14/03/2012
Localisation : Nouméa

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA SOCIETE DE CONSOMMATION

Message  No One le Jeu 3 Mai - 4:27

La consommation doit devenir une pulsion. Mieux, une compulsion.

Plus elle est un réflexe, meilleur est son effet. Et un réflexe, c’est tout le contraire du produit d’une réflexion. Ce réflexe, il est inculqué très tôt dans le bombardement constant de la publicité à la télévision. L’enfant est conditionné très tôt. Il connaît par cœur toutes les publicités, mieux que les tables de multiplications ou les règles de grammaire. Il les récite dans les cours de récré. C’est lui qui fait un caprice au supermarché pour faire acheter les céréales du clip rigolo que l’on a revu deux cent fois. Le consommateur ne le sait pas, mais sur les rayons, il prend systématiquement ce qui a été programmé dans la publicité. Il exécute les séquences de conditionnement qu’il a soigneusement appris, pendant les heures de dressage devant la télévision. Il a été habitué à « croquer la vie à pleine dent », dans des produits bien ciblés, dans le spectacle constant de la libération des pulsions. Il voit tous les jours la boulimie, la gloutonnerie, le luxe. Je le veux, je me l’offre !

No One
.
.

Messages : 748
Date d'inscription : 14/03/2012
Localisation : Nouméa

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA SOCIETE DE CONSOMMATION

Message  No One le Jeu 3 Mai - 4:45

La consommation doit falsifier les valeurs.

Ce qui pourrait constituer un frein à la consommation, ce serait une réflexion pertinente sur ce qui constitue une véritable valeur. L'intelligence commande de faire la part entre des vraies et des fausses valeurs, de faire la distinction entre l’illusion et le réel. Dans le système de la consommation, il ne faut surtout pas éveiller la lucidité. Alors, comment tuer la lucidité ? En créant la confusion mentale, en laissant croire que la consommation est moralement bonne, en récupérant toutes les critiques qui lui sont adressé pour en faire des slogans promotionnels.

La rhétorique publicitaire est très habile pour y parvenir. Elle se sert des méthodes:

a/ récupération. Vous prenez une grande idée, une idée profonde et juste et vous la transformez en incitation consommative. « La liberté, une idée qui est dans l’air »… « La révolution est en marche »… « Changeons le monde »… (mettre à la place des pointillés n’importe quoi, une marque de café, de préservatif, un outil informatique, un paquet de nouilles, cela importe peu)

b) falsification. Elle consiste à détourner une valeur pour lui faire cautionner exactement le contraire de ce qu’elle affirme. Dans un produit de mode, plus c’est snob et sophistiqué, et plus c’est dit « naturel » ! Utiliser un concept appelant à la générosité, pour justifier une conduite égocentrique. Le mangeur de saucisse associé à « quand on aime, on ne compte pas ». Utiliser la dénonciation du capitalisme pour en faire la promotion « Révolutionnez vos placements ».

Enfin, c) procédé constant, l’élimination systématique. Les vertus sont souvent discréditées. Dans les clips, la palme revient toujours au cancre et au crétin de la classe, tandis que le bon élève est affublé de binocles épais et ridiculisé. Le sérieux ne tient pas la route face à la dérision : on est cool , on est là pour s’amuser. Comme le dit Beigbeder, la publicité vous apprend à glisser sur la vague, sans voir qu’elle se déplace sur du vide. Elle met en avant l’hédonisme sans complexe, la licence, la permissivité. Il est interdit de ne pas céder constamment à ses désirs. Plus on est dehors, plus on est extraverti, plus on est postmoderne. Moins on est soi-même, plus on est les autres.

Ne pas être soi, c’est être autre. En latin alienus. Ne pas être soi, pour être perpétuellement autre, c’est être aliéné. L’idéologie qui sous-tend la consommation est une forme d’aliénation. Selon un sociologue contemporain, Paul Ariès, la publicité est passée par trois stades qui marquent une progression remarquable dans l’aliénation.

- a) Elle a d’abord été réclame, pour vanter la satisfaction des besoins et les mérites d’un produit.
- b) Puis elle a été un conditionnement inconscient. On a tenté d’utiliser le message subliminal pour faire pénétrer dans l’esprit des suggestions d’achat, sous une forme de répétition incessante. Mais c’était encore une manipulation passive.
- c) Nous sommes maintenant encore au-delà, nous sommes à l’ère du psycho-marketing. Il consiste à étudier la manière de reprendre les aspirations intérieures du sujet pour les détourner activement vers la consommation. C’est l’ère des marques et du marquage des populations, comme le marquage des troupeaux. Et dans cette ère, la publicité est devenue radicalement idéologique.

No One
.
.

Messages : 748
Date d'inscription : 14/03/2012
Localisation : Nouméa

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA SOCIETE DE CONSOMMATION

Message  THE NETTOYEUR le Jeu 3 Mai - 4:51

Borntoride a écrit: Je déconeuuuuuuuu.....

T'inquiète je sais très bien que tu déconnes (quoique... Laughing )

Faire le cacou, je ne sais pas. Sûrement. Je suis un fan d'Enzo, c'est vrai (pas de Jean Reno Embarassed ) et je l'assume en toute connaissance de cause. D'un autre côté, je suis un solitaire et je n'ai pas besoin d'être entouré, donc de fait de me faire remarquer... Je vis mon trip, c'est tout. Je pense être assez éclairé pour faire la part des choses et j'essais d'apporter une forme de reflexion assidue sur des sujets qui m'interressent sur ce forum. Maintenant, si l'un comme l'autre ne plaisaient pas, le retour serait immédiat... vict

Mais au fait, un peintre doit-il être beau lui-même pour peindre du Beau ? La preuve que non ... Wink

THE NETTOYEUR
.
.

Messages : 201
Date d'inscription : 30/04/2012
Age : 48
Localisation : Noooooooooooooord

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA SOCIETE DE CONSOMMATION

Message  No One le Jeu 3 Mai - 5:06

Quand le shopping devient une maladie

Il existait déjà les Alcooliques anonymes, se développent désormais des « endettés anonymes , un peu partout dans le monde. L’obsession des achats a en effet conduit des personnes à rechercher une aide psychologique, afin de cesser de s’endetter.

Le psychologue Alejandro Alonso Mendoza, qui coordonne l’un de ces groupes d’ "endettés anonymes", au Mexique, explique qu’un acheteur compulsif est une personne qui n’accepte pas sa réalité économique et qui achète ainsi des produits de manière inconsciente, faisant peser de lourdes menaces sur ses comptes.

Selon lui, acheter de manière compulsive est une maladie similaire à l’alcoolisme : il existe dans les deux cas un agent externe qui va agir de façon à rassurer le malade, à soigner un état dépressif.

Les symptômes

Bien sûr, tous les achats ne sont pas compulsif et n’entrent pas dans cette catégorie. La différence vient da la nécessité de l’achat, selon le Pr Alonso, qui cite par exemple l’endettement pour une maison ou une automobile. Selon lui, les acheteurs compulsifs se caractérisent par de petits achats, répétés jusqu’à plusieurs fois dans la journée. Ainsi, la prise de conscience d’un endettement n’est pas toujours évidente.

Le premier symptôme de cette maladie est la négation des faits, un peu comme pour l’alcoolisme. Il n’est pas rare, ainsi, que ces acheteurs soient persuadés qu’ils peuvent s’arrêter quand ils le veulent. Autre symptômes : s’engager dans un achat à crédit régulièrement (parfois jusqu’à une fois par semaine), ne pas comprendre sa situation économique, ne pas être au courant de l’état de ses finances, ou encore ne pas connaître le taux d’intérêt de ses crédits.

Un traitement

Des groupes existent donc pour soigner cette maladie. En France, on peut citer notamment les Débiteur anonymes. Ces groupes remplissent plusieurs fonctions : de soutien tout d’abord. Les personnes donnent leur point de vue, racontent leur expérience d’acheteur compulsif, racontent comment ils en sont arrivés là et écoutent le témoignage des autres, d’information, ensuite : ceux qui suivent cette thérapie peuvent apporter leurs relevés de compte et comparer leurs expériences, avec évidemment des règles de confientialité très strictes ; ludique enfin : certains groupes organisent des jeux de société pour calmer les pulsions acheteuses, sans jamais mettre en jeu de l’argent.

No One
.
.

Messages : 748
Date d'inscription : 14/03/2012
Localisation : Nouméa

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA SOCIETE DE CONSOMMATION

Message  Borntoride le Jeu 3 Mai - 5:38

THE NETTOYEUR a écrit:
Borntoride a écrit: Je déconeuuuuuuuu.....

T'inquiète je sais très bien que tu déconnes (quoique... Laughing )

Faire le cacou, je ne sais pas. Sûrement. Je suis un fan d'Enzo, c'est vrai (pas de Jean Reno Embarassed ) et je l'assume en toute connaissance de cause. D'un autre côté, je suis un solitaire et je n'ai pas besoin d'être entouré, donc de fait de me faire remarquer... Je vis mon trip, c'est tout. Je pense être assez éclairé pour faire la part des choses et j'essais d'apporter une forme de reflexion assidue sur des sujets qui m'interressent sur ce forum. Maintenant, si l'un comme l'autre ne plaisaient pas, le retour serait immédiat... vict

Mais au fait, un peintre doit-il être beau lui-même pour peindre du Beau ? La preuve que non ... Wink

A priori je plais aux femmes. rigol rigol rigol

Borntoride
.
.

Messages : 1399
Date d'inscription : 04/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA SOCIETE DE CONSOMMATION

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 0:41


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum